photographie culinaire, photographe culinaire, shooting photo culinaire

Tout savoir sur la séance photo culinaire : guide ultime

Publié le 15 Novembre 2021 - 5 minutes de lecture

Notre cerveau traite les images 60 000 fois plus vite que les textes ! D’où leur importance dans le domaine du marketing ! Les photos sont au cœur des stratégies commerciales et présentent des caractéristiques spécifiques selon le domaine d’activité ! Ainsi, la photo culinaire est dédiée au domaine de la cuisine.

Elle s’adresse majoritairement aux professionnels mais peut aussi intéresser des particuliers, dans le cadre d’un blog ou de supports d’échange autour de la cuisine. Réussir des photographies culinaires n’est pas donné à tout le monde !

photo culinaire, photographe culinaire, shooting culinaire

C’est une discipline spécifique qui nécessite d’abord de connaitre les aliments, la restauration, les codes et la technique.  Mais le photographe culinaire doit aussi posséder un talent artistique, faire preuve de créativité et de passion !

Vous souhaitez en savoir plus ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la séance photo culinaire !

1. Qu’est-ce qu’une photographie culinaire ?

La photographie culinaire ne consiste pas à prendre en photo une assiette de nourriture ! C’est un véritable travail de composition, une association d’éléments et de techniques permettant d’aboutir à une image finale. Comme pour un tableau en peinture, les différentes touches et mouvements vont créer un univers et raconter une histoire.

Trouvez facilement un professionnel

Mais pour que la magie s’opère, l’équilibre doit être parfait ! C’est la raison pour laquelle la photo culinaire est sans doute la discipline photographique la plus subtile et la plus complexe. Le sujet de cette discipline a ceci de particulier qu’il se mange !

photographe culinaire, shooting culinaire

Il est donc évident qu’en termes d’informations visuelles, il ne va pas être appréhendé de la même façon qu’un stylo ou une paire de boucles d’oreilles !

Les experts de l’institut Max Planck, en Allemagne, ont démontré scientifiquement qu’une présentation de l’image d’un mets délicieux déclenchait la faim ! En plus d’être artistique, la photo culinaire doit donc ouvrir l’appétit !

Ainsi, elle favorisera l’entrée du client, dans le restaurant, après avoir consulté le menu à la porte ! Elle amènera le geste d’achat, pour l’internaute, derrière son écran, qui se régalera à l’avance à l’idée de savourer le mets !

2. Qu’est-ce qu’un photographe culinaire ?

Un professionnel aux bases techniques spécifiques

Le photographe culinaire maîtrise les techniques de base de la photographie et les adapte à son domaine. Il sait utiliser les différentes focales et les appliquer à son art (grands angles inférieurs à 35 mm, standards de 50 mm, téléobjectifs supérieurs à 100 mm).

En photographie culinaire, on considère en général que la focale idéale se situe entre 80 et 100 mm. Il travaille la balance des blancs pour un bon rendu et une fidélité des couleurs. Il connait parfaitement la vitesse d’obturation de son appareil pour éviter les flous. Il joue avec la profondeur de champ pour varier son arrière-plan.

Un photographe créatif

C’est effectivement sa créativité qui va guider sa réflexion et ses choix. Il pourra décider, par exemple, d’utiliser le Top View où tous les éléments de la recette sont placés dans le cadre pour raconter une histoire. Peut-être appliquera-t-il le Moody pour créer une ambiance en clair-obscur.

Le mouvement pourra être au centre de la photo (exemple : liquide qui coule) ou la couleur à travers une explosion de nuances. À moins qu’il ne penche pour le minimalisme ! Sa créativité sans bornes saura répondre et même dépasser vos attentes.

Un spécialiste de la lumière

Ce professionnel sait jouer avec la lumière et particulièrement les nuances des différentes expositions. Il gère à la perfection la lumière naturelle et artificielle en intérieur comme en extérieur.

Il maitrise les techniques de diffusion de la lumière, son orientation, sa réflexion, la gestion des ombres, le contre-jour.

Un metteur en scène

Le photographe culinaire sait utiliser les accessoires (vaisselle, ustensiles, éléments de la nature, etc.) et les fonds (tissus, planches en bois, papier, etc.) pour construire sa scène.

Il connait les techniques de stylisme culinaire (touches décoratives, brillance, rappel des ingrédients, montrer ce qui est caché, etc.) pour mettre en valeur les plats.

Il utilise les caractéristiques de la couleur (teinte, saturation, luminosité) pour créer des ambiances particulières et sait harmoniser les différentes couleurs de la scène.

Il sait prendre la photo au bon moment ! Et ce, surtout pour les plats chauds (exemple : trop de vapeur, plus assez) et les plats gelés (exemple : une glace trop congelée ou déjà fondue) !

Enfin, et c’est le plus important, le photographe culinaire va raconter une histoire, l’histoire de votre produit, vos valeurs, votre marque.

Un compositeur d’exception

Le professionnel va d’abord choisir un cadrage, horizontal ou vertical, en fonction des sensations qu’il souhaite provoquer. Il maîtrise à la perfection les règles des compositions (sens de lecture et la règle des tiers, la composition en triangle et la règle des impairs, l’équilibre et la composition multi-sujets).

L’exploitation du cadre n’a pas de secret pour lui. Le photographe culinaire va déterminer l’échelle de prise de vue (exemple : vue globale, cadrage serré). Il va décider du cadrage (plein cadre, cadrage en coin, cadre coupant le met, etc.).

Mais également des lignes directrices et du mouvement de la composition. Il va choisir les angles de vue les plus appropriés et déterminer l’arrière-plan et le premier plan.

Un as de la retouche

Le mot « retouche » n’est pas forcément le bon puisqu’il peut induire une idée de correction après avoir commis une erreur. Or, la post-production fait partie intégrante des étapes du travail photographique. Elle constitue une forme de finition de la photographie.

Le photographe culinaire dispose d’un logiciel de retouche qui va lui permettre d’affiner les réglages pour accéder aux effets souhaités. Ces retouches peuvent consister à recadrer, renforcer la netteté, varier la luminosité, les contrastes, la balance des blancs.

Elles peuvent également avoir pour but de jouer sur la vibrance (accentuation des couleurs), corriger des éléments disgracieux.

3. Pourquoi faire appel à un photographe culinaire ?

Développer sa communication

La communication passe par l’image, surtout en matière culinaire ! Elle peut se faire par Internet, les réseaux sociaux, la presse, les salons. Pour les restaurants, sachez que 70 % du marketing est réalisé en ligne ! La dématérialisation liée à Internet doit être compensée par des photos culinaires qui donnent l’impression d’être devant le plat physique.

Eh oui, l’objectif est de rendre existants l’odeur et le goût du plat, mais aussi le toucher et l’ouïe, par la suggestion. Le cerveau humain a, en effet, la capacité d’associer une image à des expériences sensorielles antérieures. La vapeur de ces légumes saisie par le photographe culinaire va suggérer un parfum. Ce moelleux coupé en son cœur va suggérer un goût.

Cette texture, macrophotographiée, va suggérer la douceur. Quant à ces champignons jetés dans l’huile, on va les entendre rissoler ! La communication dans le domaine culinaire est donc très spécifique, elle fait appel aux sens, bien plus que pour d’autres domaines. La photographie culinaire est donc l’élément fondamental de votre stratégie de communication. 

Mettre en valeur les mets

Exit vos plats photographiés par un smartphone ! Vous avez bien compris que les compétences du photographe culinaire vont permettre de sublimer vos plats. Il va, non seulement, présenter un mets, mais il va aussi raconter sa composition, sa cuisson, bref, son histoire !

Il va le mettre en scène en le plaçant tel un personnage principal dans un décor, une ambiance, un contexte. Et grâce à toutes ces techniques, il va lui donner vie et le mettre en interaction avec le client. La photographie culinaire favorise donc une rencontre et une expérience sensorielle unique.

En France, la gastronomie et les arts de la table occupent une place centrale. En matière de communication, et plus que dans d’autres pays, les exigences des clients sont élevées. Il s’agit donc d’être à la hauteur en proposant des photos culinaires qui font appel à l’art et au stylisme.

nourriture shooting, photographe nourriture

Créditer une marque, un établissement

La photographie culinaire étant au cœur de la stratégie de communication des restaurants et des commerces alimentaires, elle va représenter l’image de marque de l’établissement. La qualité et le soin apporté aux clichés va se transférer à l’idée de qualité et de savoir-faire de la marque ou de l’établissement.

Dit simplement, « c’est beau donc ça doit être bon, je veux goûter » ! Voilà l’objectif à atteindre ! Ces photos vont favoriser un premier contact pour le client, il doit être excellent ! Elles peuvent être diffusées en mode numérique, sur votre site, les réseaux sociaux ou sur des sites professionnels.

Elles peuvent également être présentées en mode papier sur la carte du restaurant, sur une affiche à l’entrée ou dans la presse générale ou spécialisée. Mais la photographie culinaire ne concerne pas uniquement les clients. Elle va soutenir une marque ou un établissement et lui permettre ainsi de se démarquer de la concurrence.  

Augmenter ses entrées et/ou ses ventes

Saviez-vous que la présence de photos de qualité, accompagnant les menus, augmentent les ventes de 25 % (enquête Deliveroo) ? Les photos culinaires sont donc vitales pour donner envie et provoquer le geste d’achat !

Elles semblent agir comme des preuves visuelles de ce qui est avancé dans les menus ou descriptifs. Elles rassurent et créent un lien de confiance suffisant pour acheter. Elles vont permettre ainsi d’attirer de nouveaux clients et d’augmenter le flux sur votre site ou vos réseaux sociaux.

photographie culinaire, photoshoot culinaire

4. Quand faire appel à un photographe culinaire ?

Ouverture d’une boutique ou d’un restaurant

À l’ouverture d’un restaurant, d’une boutique physique ou en ligne, il est nécessaire d’éditer des supports d’information et de communication. Ils doivent d’ailleurs exister bien avant le jour J ! Il faut, effectivement, annoncer l’évènement pour susciter une curiosité et créer une attente chez les futurs clients !

Sur les réseaux sociaux, dans la presse locale voire régionale, ces supports vont reposer sur les photographies culinaires. L’attention de l’internaute ou du lecteur est réduite, il faut donc des photos percutantes pour retenir l’intérêt sur l’information qu’elle véhicule !

Nouvelle carte ou nouvelle gamme de produits

Au moment d’une nouvelle carte pour un restaurant ou d’une nouvelle gamme pour une boutique, de nouveaux supports visuels devront être créés. Le photographe culinaire sera un allié de taille pour fidéliser la clientèle et toucher de nouveaux clients.

Publicité

Elle fait partie intégrante de la vie d’un établissement ou d’une boutique. Si vous ne faites pas assez ou plus de publicité, vous risquez un oubli et une fermeture des portes. Chaque jour, de nouveaux concurrents arrivent sur le marché ! Si vous n’êtes pas assez actifs, vous risquez de vous en mordre les doigts !

Les publicités doivent être régulières et toujours plus créatives pour percer. Les photos culinaires sont forcément des outils indispensables pour les étayer.

nourriture shooting, nourriture photo

Lancement d’un produit

La photographie culinaire va permettre de mettre en valeur un produit que vous souhaitez lancer. Il peut s’agir d’un plat typique d’un restaurant ou encore d’un nouveau produit présenté sur des PLV en magasin. Pour que les ventes décollent, les images sont incontournables.

Produit saisonnier

La buche de Noël, la galette des rois ou encore les chocolats de Pâques sont des produits évènementiels récurrents. Les photos doivent être anticipées pour promouvoir leur communication au bon moment ! De même que les catalogues traiteurs à l’occasion des fêtes de fin d’année ou les évènements promotionnels.

Le photographe culinaire peut également réaliser des clichés contextualisés à une saison. Par exemple, un décor aux couleurs acidulées en été, des feuilles d’arbres en automne, un décor blanc en hiver, etc.

5. Quel est le prix d’un shooting photo culinaire ?

Un professionnel facture en moyenne entre 50 et 120 € HT sa journée de travail. Le tarif d’un photographe culinaire va dépendre d’un ensemble de paramètres liés à votre projet, vos attentes et le temps qu’il passe.

Le prix facturé fera l’objet d’un accord préalable réalisé sur la base d’un devis qui détaillera l’ensemble des prestations. Donc, pas de surprise ! Le professionnel connait précisément le temps qui lui est nécessaire pour chaque poste. Il vous transmettra donc des informations claires.

Si vos délais sont courts et que vous demandez au photographe de prioriser votre demande, il y aura un surcoût car il devra charger son planning et peut-être travailler le week-end. Pensez donc à anticiper vos projets car les agendas des professionnels sont souvent surbookés !

Réfléchissez bien en amont aux détails de votre projet, à vos souhaits, au cahier des charges concernant vos recettes ! Moins vous avez d’idées, plus le photographe culinaire passera de temps à vous en proposer et plus le tarif sera élevé !

Concernant l’enveloppe « accessoires », vous pourrez la réduire en utilisant des objets déjà en possession du photographe ! Regardez donc son portfolio ! Il y a peut-être des ambiances qui vous conviennent !

photoshoot culinaire, shooting culinaire

Si vous vendez des produits alimentaires, fournissez-les vous-mêmes à votre photographe ! Vous éviterez ainsi de payer le temps qu’il passera à aller les acheter ! Si elle n’est pas suffisamment préparée, la pré-production peut représenter 50 % du tarif total du photographe culinaire !

Dans le coût de la prestation, vous réglez l’utilisation d’un matériel professionnel haut de gamme sachant que l’appareil photo et les objectifs du photographe coûtent, à eux seuls, de 4000 à 6000 € ! Ajoutez à cela les trépieds, éclairages, accessoires, matériels de cuisine, etc. Vous comprendrez un peu mieux à quoi correspond le tarif d’un photographe culinaire !

Le photographe passe environ 30 % de son temps à nettoyer et ranger ! C’est un temps facturé ! Grouper les shootings peut faire gagner du temps et donc de l’argent ! Le set est la « scène » qui est installée pour accueillir votre met. Il peut être utilisé pour plusieurs produits pour réduire les coûts.

Si vous souhaitez que l’emballage de votre produit soit présent sur la photo, sachez qu’il faudra plus de temps au photographe culinaire pour l’intégrer. Pourquoi ? Simplement parce que les présentations en plastique ou en blister sont beaucoup plus compliquées à gérer en lien avec leurs formes et leurs reflets.

La post-production a évidemment un coût. Cependant, plus vous aurez d’exigences, plus le tarif sera élevé car plus le photographe devra y passer du temps !

Enfin, vous aurez à régler la cession des droits d’auteur qui vont varier selon l’utilisation que vous désirez faire de vos photos. Souhaitez-vous les diffuser sur les réseaux sociaux ? Sur des flyers ? En affichage urbain ? En dossiers de presse ? Votre tarif pour la cession des droits d’auteur doit être, de toute façon, notifié sur une ligne à part sur le devis.

6. Comment préparer un shooting photo culinaire ?

shooting culinaire

Définition de votre projet et vos attentes

Vous pouvez utiliser un moodboard pour transmettre vos envies et vos idées à votre photographe. C’est un dossier en images qui regroupe toutes vos sources d’inspirations pour en faire une forme de fil conducteur et clarifier votre pensée. Le moodboard va vous permettre de proposer une direction artistique à votre photographe culinaire.

Échange avec le photographe

Avant de parler de vous, il est important que le photographe culinaire vous parle de lui ! Quel est son parcours, son expérience, ses valeurs, son ambiance artistique ? Il illustrera ses propos de photos témoins (portfolio) qu’il pourra vous présenter. Ainsi, vous déciderez si ce professionnel est celui qu’il vous faut pour vos photos culinaires ou pas.

Vous devez, en amont, définir précisément la cible (pour qui), l’objectif (pourquoi), le volume (combien de recettes ou de produits) de vos photos culinaires et le budget maximal que vous souhaitez y consacrer. Sur ces bases, le professionnel aura une idée plus précise de votre projet et pourra affiner ses propositions.  

Accord sur les prestations à réaliser et les tarifs

Cet accord sera concrétisé par un devis signé par votre photographe et par vous-mêmes avant le début des travaux. Avant la signature, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête concernant les prestations et tarifications proposées ! Si le devis vous semble trop élevé, vous pouvez toujours faire diminuer la note en ôtant certaines prestations. Toutefois, qui dit devis au rabais, dit baisse de qualité !

 Mise en place d’un rétroplanning

Le maître-mot en matière de photographie culinaire est l’organisation ! Les différentes étapes doivent être minutieusement planifiées pour que tout se passe au mieux ! Livraison des différents produits, jours et heures des shootings, livraison des photos... Pour un restaurant, le plat doit sortir de cuisine au bon moment pour réaliser le shooting !

Le photographe va donc mettre en place un rétroplanning. Cet outil va permettre de suivre une ligne directrice et de ne pas se perdre en chemin ! Il offre un cadre et un timing nécessaire !

photographe culinaire, photoshoot culinaire

Propositions artistiques du photographe

Le photographe culinaire va vous faire des propositions concrètes pour répondre à votre brief (choix du fond, de la composition, des accessoires, ambiance, etc.) sans rien imposer. Cependant, son expérience va permettre de vous guider et peut-être d’abandonner des idées qui n’avaient pas encore été testées au profit de nouvelles.

Propositions culinaires

Il s’agit des propositions de recettes que vous allez transmettre à votre photographe culinaire. Il est important de les détailler pour que le professionnel puisse les appréhender de façon précise.  

Définition du besoin en accessoires

Ils vont être déterminés en lien avec les choix artistiques réalisés. Le photographe culinaire a, à sa disposition, une collection d’accessoires qu’il peut utiliser pour vos shootings. S’ils sont inadaptés ou insuffisants, vous devez les fournir vous-mêmes. Les accessoires ont une place importante en photographie culinaire. Ils participent à la mise en scène du cliché.

Livraison des aliments

Elle doit être planifiée pour un bon déroulement du shooting photo. Sans marchandises, pas de photo ! Vous pouvez aussi demander au photographe culinaire de se procurer le produit dans un point de vente mais il facturera le temps passé.

7. Quelles sont les types de photos culinaires ?

Sur fond marbre

Le marbre offre de la pureté et de la sobriété à votre photo culinaire. Matériau noble, il suggère également une certaine élégance pour des produits d’exception. 

Sur planche

La planche de bois est très tendance pour la photo culinaire mais également en décoration de table. Elle est associée au naturel et à l’authenticité.

Mise en scène

Elle peut consister à présenter un produit au moment où il est consommé sans que le modèle n’apparaisse. Une viande découpée, une cuillère de purée, un verre à demi plein ou encore des produits émiettés vont suggérer que quelqu’un est en train de déguster le plat.

Cette mise en scène convoque notre propre envie de participer à la dégustation !

En mouvement

La photographie en mouvement nécessite toute l’expertise du professionnel ! Elle consiste à impulser un mouvement à un produit ou un ingrédient et de saisir sa chute en rafale pour saisir les différents temps.

Autant dire qu’il faut une bonne dextérité pour ce type d’exercice ! Le résultat est souvent époustouflant, d’autant plus pour les produits comportant des matières saupoudrées (comme le sucre, la farine).

Aliments crus

Ils suggèrent d’abord le naturel comme les légumes ou les fruits tout juste cueillis. Ils explosent souvent, sur la photo culinaire, par leur palette de couleurs. Mais ils peuvent suggérer aussi une recette en préparation, des légumes épluchés avant de les lancer dans la poêle chaude !

Plan serré

Il consiste à utiliser, comme point central de la photo culinaire, une partie de l’assiette ou du plat. Le gros plan obtenu nous fait découvrir la texture de l’aliment, ses détails comme si on pouvait le toucher.

À noter qu’avec le plan serré, pas besoin d’accessoires pour la mise en scène ! On se trouve au cœur du met.

Minimaliste

La photo culinaire minimaliste offre un cadre épuré qui met en relief le met. Pas ou peu d’accessoires, un fond neutre et le plat se présente sans fioriture ! Le message semble être « beau et bon, tout simplement » !

Multi-plat

C’est une photographie caractérisée par la présence de plusieurs assiettes ou plats présentant des mets différents. Elle crée à la fois une notion d’ensemble, de cohérence. En même temps, elle est structurée comme un « joyeux chantier » avec des accessoires épars pour suggérer une certaine spontanéité.

Final Touch

Comme son nom l’indique, cette photographie culinaire souligne la touche finale qu’on va apporter à un met. Il peut s’agir de la main du pâtissier qui pose le dernier fruit sur l’entremet !

Ou encore du coulis de chocolat, versé par cette main, qui nappe progressivement les différents étages d’un gâteau. Le photographe culinaire doit ici observer un timing parfait pour une photo exceptionnelle ! 

8. Comment et où se déroule une séance photo culinaire ?

Lieu

La séance photo culinaire peut se dérouler en studio photo. C’est l’endroit que le photographe connait le mieux puisqu’il l’utilise chaque jour. Il a aménagé les espaces pour qu’ils soient le plus adaptés possible, notamment pour les photos culinaires. Il dispose du matériel de cuisine de base. Il connait bien ses éclairages et leurs différents effets.

Toutes les conditions sont réunies pour un gain de temps et donc une facturation moindre. La photo studio culinaire est donc la moins onéreuse. Cependant, pour un restaurant, réaliser le shooting photo culinaire directement en cuisine professionnelle, offre un décor déjà existant et facilite la photo food directement en sortie de cuisine.

La séance photo culinaire peut également être réalisée en extérieur. Ce sera notamment le cas des produits d’été, mets froids types salades fraiches, crudités aux couleurs variées. Les ustensiles sont souvent de teintes acidulées et le support fait d’une table ou d’une planche de bois pour le côté nature.

L’objectif sera de suggérer la fraicheur, le soleil, la convivialité, les repas au jardin en famille ou entre amis. Le photographe culinaire devra alors composer avec la lumière naturelle et saisir le meilleur moment de la journée pour un ensoleillement suffisant sans être excessif. Il devra également gérer au mieux les éléments extérieurs (vent, insectes, etc.).

photographie culinaire, photo culinaire

Shooting

Il est d’abord nécessaire d’installer le studio, c’est-à-dire le matériel technique (support, trépieds, éclairages, etc.). Puis, c’est le moment de mettre en place le set. Il s’agit de l’ensemble des items qui composent la scène (fond, vaisselle, accessoires, etc.).

Le photographe culinaire va les disposer de façon à créer un visuel équilibré qui mettra en valeur le met. Puis vient le moment de sa préparation en cuisine et de sa présentation de façon stylisée. Une fois l’effet souhaité obtenu, le photographe culinaire va procéder aux différentes prises de vue.

Il peut vous proposer l’option « preview » qui vous permet de suivre, en temps réel, à distance, l’avancée du shooting. Le photographe passe, pour cela, par WhatsApp ou par sa boite mail. Vous pouvez ainsi valider les photos au fur et à mesure.

Post-production

 La retouche est une étape importante de la production puisqu’elle va permettre de poser la touche finale, le petit plus qui rendra les prises de vue exceptionnelles ! Le photographe culinaire va donc ajuster la luminosité, régler les contrastes et équilibrer les couleurs. Il peut également faire disparaitre des détails disgracieux.

S’il ne les a pas élaborées dès la pré-production, le photographe culinaire va, à cette dernière étape, créer les fiches recettes des mets réalisés afin de vous transmettre la liste des ingrédients utilisés et le pas à pas de la recette. Cette rédaction prend environ 30 minutes par recette. Les photographies culinaires vous sont alors adressées sous le délai convenu en amont.  

9. UTOPIX : trouvez facilement, dès aujourd’hui, votre photographe culinaire !

Que votre projet photo culinaire soit personnel ou professionnel, UTOPIX est l’interlocuteur qu’il vous faut ! Plateforme de mise en relations clients/professionnels, UTOPIX vous permet effectivement de trouver rapidement le photographe professionnel qui saura répondre à vos attentes !

shooting culinaire, photographe culinaire
  • Vous nous présentez votre projet et délimitez votre budget !
  • Nous vous présentons les devis des meilleurs photographes en France qui, par leur expertise, sauront vous accompagner dans la limite du budget fixé !
  • Vous choisissez votre prestataire !
  • Votre budget est respecté !
  • Votre shooting est réalisé !

N’hésitez pas à nous contacter pour une information gratuite ! Et faites confiance à la 1ère plateforme photo et vidéo avec plus de 20 000 shootings réalisés ! Choisir UTOPIX, c’est exiger la qualité professionnelle pour vos photos !

Maxime Arcari

CEO & Cofounder @ Utopix

Partager cet article sur

Vous aimerez peut-être aussi

Réalisez vos photos et vidéos en toute simplicité avec Utopix.

Que vous soyez à la recherche d’un photographe événementiel, d’un expert en photographie culinaire, d’un photographe portrait ou d’un vidéaste professionnel pour réaliser une présentation de votre entreprise, nous vous accompagnons via notre réseau de professionnels et notre plateforme de gestion de projets dédiés aux professionnels du secteur de la communication et du marketing.

Les entreprises, tous secteurs confondus, et les agences de communication, d’organisation d’événements, de publicité n’ont jamais consommé et produit autant de contenu photo et vidéo qu’à l’heure actuelle. D’un autre côté, le métier de photographes et de vidéastes professionnels attire sans cesse un nombre croissant de nouveaux talents. Notre ambition chez Utopix est de faciliter et d’optimiser la rencontre entre un client corporate, porteur de projet, et le meilleur photographe ou vidéaste professionnel dans le monde.

Photographe

Trouvez facilement un professionnel pour vos photos et vidéos

5,0

Utopix est recommandé sur Google par nos clients

🍪 Ce site utilise des cookies.En savoir plus
🍪 Ce site utilise des cookies.En savoir plus