Photographes - Comment réussir vos photos culinaires ?

L’art de la photo culinaire est sans aucun doute la discipline photographique qui ne cesse de me surprendre et de susciter ma créativité à chaque nouveau projet. Les ambiances, les restaurants, les odeurs et les variétés de cuisines offrent des possibilités infinies. 

L’objectif principal d’un shooting culinaire est de susciter l’envie et de mettre l’audience en appétit. 
 

Prêt ? À table ! 

Je vous propose de découvrir quelques facteurs importants pour améliorer vos shootings culinaires. N’hésitez pas à vous approprier ces conseils, les ajuster, les modifier pour aboutir à votre style personnel et mettre vos plats en valeur.

photo culinaire, styliste culinaire, photographe culinaire


La base: “Que la lumière soit” et la lumière fut.

Faisons simple, faisons bien : inutile d’opter pour un dispositif complexe. Votre meilleure alliée est à votre disponibilité dans presque tous les scénarios: la fenêtre - exposée au Nord pour un résultat plus homogène et constant d’une photo à l’autre. 

Approchez-vous suffisamment de la fenêtre afin d’obtenir une qualité de lumière très appréciée dans l’art de la photo culinaire: un éclairage en douceur qui produira un jeu d’ombres en dégradé.

Comme tout conseil, ne l’appliquez pas à l’aveugle. Vous devez tenir compte du type de mise en situation et de l’ambiance que vous souhaiteriez créer. 

Exemple : si votre mise en scène cherche à recréer un sentiment de Gastronomie méridionale, une lumière et des ombres plus accentuées pourraient être le choix le plus pertinent. 

👉🍔Mais revenons à notre situation de départ : la recherche d’une lumière douce et flatteuse. 

Une fois votre plat disposé à côté de la fenêtre, assurez-vous d'éliminer toute autre source de lumière qui pourrait venir “polluer” notre mise en scène. Notre objectif est d'éviter des projections d’ombres multiples (venant des différentes ampoules ou lampes), mais également de contrôler la « température » de notre lumière. 

La température de couleur est une autre caractéristique de la qualité de la lumière. Elle oscillera entre les teintes jaunes (une bougie ou une lampe halogène par exemple) et bleues (un ciel nuageux).

photo culinaire, styliste culinaire, photographe culinaire


Le Relief: Les Monts et Merveilles.

Rappelons-nous que le plaisir de manger est une expérience multisensorielle, et elle commence par l’odorat et le visuel. 

Pour mettre en exergue notre plat et obtenir une photo culinaire qui aura un impact, il est important  de pouvoir rendre compte de la perspective et du relief du mets. 

L’approche la plus simple est tout simplement d’éviter un éclairage qui viendrait du même axe que votre appareil photo (pop-up flash, ou flash du téléphone) ou de l’opposé de cet axe.

En effet, les ombres vont jouer un rôle essentiel dans la réussite de votre photo culinaire : les ombres contrasteront avec la partie mise en lumière ce qui provoquera un effet de profondeur à votre plat et mettra en valeur la texture des ingrédients.

Je vous conseille donc de favoriser un éclairage venant de l’un des côtés de votre plat. De cette manière, et grâce à nos ombres douces, vous obtiendrez un effet visuellement esthétique et plaisant. 

À présent, il vous suffit de jouer avec la distance entre votre plat et la fenêtre, ainsi que votre axe de prise de vue pour accentuer ou diminuer le contraste ombre/lumière et modifier l’angle de la surface éclairée.

À vos appareils photo et bon appétit! 

 

Un projet d'envergure à réaliser ?

Notre équipe vous accompagne dans vos plus beaux shootings.

Maxime, Business Developer

Articles liés