Photographe professionnel: les 5 qualités qui font la différence

Avec la diminution du coût du matériel et l’abondance de formations en ligne, se lancer comme photographe amateur n’a jamais été aussi facile. Mais qu'est-ce qui différencie le professionnel de l'amateur? Parmi les innombrables profils, comment trouver la perle rare?

1. La technique, késako?

Pour un résultat de magazine, pas de secret, il faut savoir s’y prendre! Dans des conditions identiques, seul le professionnel saura sublimer son sujet. Pratique, quand vous ne voulez pas voir votre front briller sur le cliché. Non mesdames, le make-up ne fait pas tout!

Là où l’amateur trébuchera, le professionnel s’adaptera. Là où l’un cherchera la facilité, l’autre fera preuve de créativité. Car au plus il maîtrise ses outils, au mieux le photographe pourra exprimer son l’originalité. Un belle photo demande donc de l’expertise. Car non, on ne compte pas seulement sur Photoshop! Laissez ce genre de miracle aux magazines.

Shooting photo portrait
Dimitri De Boose - Ceo Bsit

 

2. L’oeil du photographe professionnel

La technique, aussi importante soit-elle, doit servir la créativité du photographe. Dans ce monde très concurrentiel, prendre de belles photos ne suffit pas. Il faut capter le regard, et ne lui laisser aucune chance de fuir. Comme une groupie et son idole, un chat et sa proie; l’attention, vous la voulez, vous l’aurez!

En pratique: parmi 100 photos, comment faire ressortir la sienne? Chaque photographe professionnel développe une subjectivité propre. L’originalité, c’est le sel sur les frites, le beurre dans les légumes, la sauce sur le filet mignon… on pourrait faire sans, mais on aurait tort!

Image

3. Au-delà du professionnel, l’artiste

Il existe une différence très marquée entre un photographe “gagnant sa croûte” et un artiste. L'un cherchera la facilité, l'autre fera preuve de créativité. Là où le simple professionnel collectionne les clichés, l'artiste perfectionne sa galerie. En dehors de son métier même, il sera toujours en recherche de nouvelles aventures à immortaliser.

Vous le voyez, celui qui s’arrête tous les 5 mètres?

Ce n’est pas un cliché qu’il vous fournit, c’est une oeuvre d’art qu’il vous offre à la vue. La photo est pensée, repensée. Cet investissement conséquent se laisse voir clairement dans le résultat final. Ce n’est pas une photo, c’est LA photo. De quoi capter les regards; et marquer les esprits.

Image

4. La perle rare

Mais alors, qu’est ce qui différencie le bon du mauvais photographe ? C’est assez simple à vrai dire: le mauvais, il prend des photos. Le bon, il PREND des photos. Limpide, non?

C’est encore un peu flou? Au-delà de la technique et la fibre artistique, la personnalité du photographe ressort souvent très clairement de ses clichés. Ici, tout est question de circonstances. Vous n’ inviteriez pas un DJ deep house en herbe aux 80 ans de votre grand-père? Nous non plus. Outre le bon domaine d’expertise, le professionnel doit également avoir la personnalité qui correspond à votre projet. Le bon photographe sera à même de transmettre le sérieux de votre entreprise, ou au contraire le ton plus décontracté de votre teambulding.

Image

5. La retouche, 40% du travail

Le shooting se termine. Vous pensez que le travail s’arrête ici? On en est loin! Parfois critiquée, la retouche photographique est pourtant essentielle. Elle fait toute la différence. Les meilleurs photographes sont également des pros de la retouche. Dans la post-production, ils vont donner du caractère au cliché et exprimer leur personnalité.

Le saviez-vous? La retouche photo existait bien avant Photoshop!

Pour trouver le photographe sur mesure, il faut donc avant tout comprendre les attentes du client. Cette réalité de terrain, nous lui accordons une importance primordiale chez Utopix. Parce qu’il est si difficile de trouver la perle rare, nous mettons notre expertise à votre service.

Un shooting à réaliser en Belgique ou ailleurs? Décrivez-nous votre projet et nous vous trouverons un professionnel sur mesure!

Articles liés